Adieu mémé Georgette

Un maillon de notre village vient de nouveau de se détacher avec le départ de Georgette Pélofi, 92 ans, née à Pezens. Mémé Georgette, la vie ne fut pas tendre avec elle et pourtant elle n'était que gentillesse, douceur, une adorable voisine. La perte de ses parents dès son plus jeune âge fut sa première épreuve, très jeune il lui fallut aller travailler sur Carcassonne, c'est dans cette ville qu'elle fit la connaissance d'Antoine, son mari qui l'emmènera vivre à Comus. Le foyer s'agrandit Gérard, Simone, Jean-Louis, Émilienne, deux de ses enfants lui furent brutalement enlevés dans des accidents imprévisibles, Gérard à 29 ans et Émilienne à 17 ans, en peu de temps d'intervalle. Comment a-t-elle trouvé l'énergie pour continuer sa vie, si durement frappée par le destin, vaillante, ne se plaignant jamais, malgré les innombrables difficultés. Elle partait chaque matin avec son amie Jeannette travailler à la colonie de vacances de Camurac, par tous les temps, pas question de rater une journée de labeur pour aider la maisonnée à vivre, elle fut ensuite employée à la colonie du village, plus de trajet à faire. Les beaux rayons de soleil qui vinrent éclairer sa vie ses quatre petits-enfants et cinq arrière-petits-enfants, si fière de nous montrer leur photo lors de nos visites. Puis nouvelle épreuve avec le décès de son mari, notre mémé Georgette, si courageuse avec son doux sourire, continua jusqu'à il y a cinq années où, ne pouvant plus rester seule elle s'en fut vivre auprès de sa fille du côté de Perpignan. Son départ subit laisse le village bien triste, mémé Georgette ne sera pas parmi nous en juillet comme chaque année. Nos très sincères condoléances.

La dépêche du Midi

Energies d'avenir

La commune de Belcaire Lauréate des trophées «Energies d’avenir»